[Sunna délaissée] Dire à une personne qu’on l’aime

As-salam ‘alaykûm wa rahmatûllah wa barakatûhû,

Le terme “sunna” a différentes définitions. Elle a comme définition “le chemin” ou “la tradition” mais est également souvent utilisée pour mentionner tout ce qui est recommandé, tout ce que le prophète a dit, fait ou agréer. (que la paix et la bénédiction d’Allah soit sur lui). Dans cette catégorie nous verrons majoritairement les sunnan (pluriel de sunna) recommandées.

“Obéissez à Allah, obéissez au messager, et prenez garde ! Si ensuite vous vous détournez… alors sachez qu’il n’incombe à Notre messager que de transmettre le message clairement.” (sourate Al Ma-idah, verset 91)

 

La sunna de dire à une personne qu’on l’aime

Certaines personnes disent que le fait d’exprimer son amour à quelqu’un est un signe de faiblesse. Ils disent que c’est une honte et une humiliation que la personne s’inflige. « Je t’aime » est également un terme qui effraie beaucoup de personnes. Nous répondons à cela que le fait d’exprimer son amour à une personne fait parti du bon comportement. Il rapproche et apaise les cœurs & les âmes. Il permet également [dans les relations] de fortifier la confiance mutuelle de la relation, de soulager les doutes et d’améliorer la relation. L’amour n’est pas seulement réservé aux personnes que l’on côtoie. L’amour est un sentiment universel : on aime les âmes de ce monde, chaque personne, chaque enfant, chaque vieillard. On leur veut du bien avec sincérité, on veut le meilleur pour eux. Il y a aussi l’amour de la planète : on aime la nature, la fleur qui pousse à nos pieds, l’oiseau qui sort de son nid, le vent qui caresse la peau.

Bon, dans cet article on parle de l’amour entre personnes, le fait d’aimer une personne et de lui vouloir le bien. C’est une sunna de dire aux personnes qu’on les aime, et malheureusement elle est de plus en plus délaissée… et lorsqu’elle est dite il manque souvent de sincérité. Apprenons à dire « je t’aime untel ou je t’aime unetelle », pas seulement avec le son de la bouche mais également avec la profondeur du cœur. Méditons sur cette phrase.

 

Quelques textes sur le fait d’exprimer son amour

Abou Dhar Al-Ghifari rapporte :  » Mon ami bien-aimé m’a ordonné sept choses :

Il m’a ordonné d’aimer les pauvres et d’en être proche.

 Il m’a ordonné de regarder ceux qui sont en-dessous de moi et de ne pas regarder ceux qui sont au-dessus de moi.

 Il m’a ordonné de préserver les liens de parenté, même s’ils ont été rompus.

 Il m’a ordonné de ne rien demander à personne.

 Il m’a ordonné de dire la vérité même si elle est amère.

 Il m’a ordonné de ne craindre le blâme de personne lorsqu’Il s’agit d’Allah.

 Il m’a ordonné de répéter souvent « la hawla wala qouwata ila billah (il n’y a de puissance et de force qu’en Allah) car ces paroles font parties d’un trésor sous le trône

(et dans une autre version: elle est un trésor parmi les trésors du paradis). » [sheikh al Albani]

Selon Anas Ibn Mâlik : « Un homme était assis auprès du Prophète (ﷺ) quand passa quelqu’un. Il dit : — Ô Messager de d’Allâh ! J’aime vraiment cet homme ! » Le Prophète (ﷺ) lui dit :
— L’en as-tu informé ?
— Non
— Informe-le donc ! Il le rejoignit et lui dit : « Je t’aime en Allâh ». L’autre lui répondit : « Que t’aime Celui pour Lequel tu m’as aimé ! » [Sahîh Abî Dâwud (5125)]

Si je t’aime vraiment pour Allâh je te suis en te conseillant et toi aussi tu dois faire pareil avec moi.  Et cette façon de se suivre dans le conseil est très rare chez ceux qui prétendent s’aimer en Allâh, car cet amour-là (l’autre) il peut y avoir un peu de sincérité mais il n’est pas complet, car chacun ménage l’autre de peur qu’il ne s’énerve ou qu’il s’en aille, ainsi de suite…

A partir de là, le prix de l’amour en Allâh c’est que nous soyons sincères envers l’autre et ceci par le conseil. il lui ordonne le bien et lui interdit le blâmable tout le temps, sans arrêt il le suit dans son conseil plus que son ombre. Et c’est pour cela, il est véridique ce qui a été rapporté sur la façon de faire des compagnons lorsqu’ils se séparaient, que l’un lisait à l’autre (traduction rapprochée) : « Par le Temps! L’homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance ». (sourate al asr) [extrait de sheikh Al Albani]

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Aucun de vous ne sera croyant jusqu’à ce qu’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui même ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°13 et Mouslim dans son Sahih n°45)

« La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. » [sourate Fussilat, verset 34]

 

Laisser un commentaire