Médite et remets-toi en question !

As-salam ‘alaykûm wa rahmatûllah wa barakatûhû,

De retour avec un nouveau rappel qui, l’espérons, sera très utile pour nous tous… vous pouvez aussi jeter un coup d’œil sur les autres rappels sur le comportement. Ce rappel va porter sur la remise en question. C’est un problème qui nous atteint tous, musulman ou non. La remise en question est ce qui nous permet de grandir intérieurement, de prendre conscience et de changer. Se remettre en question c’est s’auto-analyser, douter, être en réflexion… mais pas seulement suite à un problème. C’est à dire qu’on a tendance à se remettre en question lorsqu’on est face à un échec, une épreuve ou tout autre cause extérieure. La « véritable » remise en question est celle qui surgit de nulle part, qui provient de l’intérieur de soi, de méditations profondes.

Il est important que chacun de nous médite et se remette en question, ceci afin de devenir quelqu’un de meilleur. Ce n’est pas toujours facile de regarder à l’intérieur de nous et d’accepter nos « défauts », nos erreurs, nos lacunes, etc. Beaucoup sont ceux qui préfèrent trouver des excuses et ne jamais prendre le temps de faire face à soi-même.

La méditation est une adoration délaissée : à l’époque le Prophète et les compagnons étaient en méditation constamment. Pour nous, nous qui sommes dans une époque « superficielle », la méditation est rare. Sortir dans la nature, observer la création d’Allah. Observons le ciel, la chaleur du soleil qui tape sur notre corps, le souffle du vent qui nous caresse, les étoiles et la lune qui illuminent nos nuits, la fleur qui pousse à notre pied, l’oiseau qui s’envole de son nid. Observons la feuille qui tombe de son arbre, l’eau qui descend du ciel et qui abreuve la nature. Observons les couleurs : le bleu du ciel, le vert de l’arbre, le rouge et orange de l’automne, le gris de la pierre, le jaune du soleil, le rose du lever du soleil, etc. Méditons sur les odeurs : l’odeur de la lavande en été, l’odeur de la nature après une pluie, l’odeur de la nourriture que nous avons la chance de manger chaque jour. Méditons sur les sons : le bruit du vent qui souffle, le bruit de la pluie et de l’orage, le bruit du coq et de l’oiseau qui chantent, le bruit de l’abeille qui bourdonne, le bruit du ruisseau.

Méditons sur les bienfaits qui nous entoure… car on les oublie… on prend tout pour acquis.

 

La méditation et la remise en question en Islam

 Le prophète a dit :  » L’homme raisonnable est celui qui demande des comptes à lui-même. » [n°66]

« En vérité, Allah ne change pas l’état d’un peuple tant que celui-ci ne change pas ce qui est en lui-même. » [sourate 13, verset 11]

Aisha a dit en parlant du prophète : « Quand il effectuait la retraite spirituelle, il ne rentrait à la maison que pour satisfaire ses besoins naturels. » [Al bukhari & muslim]

L’imam Ibn Taymiyya a dit : « Si tu améliores ce que tu caches au fond de toi, Allah améliorera ton apparence. » [Al Fatawa 3/277]

« Méditez sur vous-mêmes, sur vos intentions et vos buts. Et que nul d’entre vous ne s’émerveille de ses oeuvres ou pense avoir rempli ce qui lui incombait ni avoir accompli le droit d’Allah sur lui. » [Sheikh Al Fawzan]

‘Uthman ibn ‘Affân a dit à propos de l’ange de la mort : « Et ne l’oubliez pas, car il ne vous oublie pas. »

« Faites vos comptes dans cette vie avant le Jour des comptes. Remettez vous en questions pour vos actes, analisez-les et rectifiez ce qui en est corrompu. Et accroissez le bien qui s’y trouve et méfiez-vous de l’insouciance. » [Sheikh Al Fawzan, Sharh As Sunnay p304]

Masruq a dit : « L’homme doit avoir des assises en lesquelles il s’isole, se remémore ses péchés et s’en repent. » [Sifah As Safwah]

Hafs ibn Maysarah a dit : « Rectifie ce qui reste de ta vie et Allah te pardonnera pour ton passé. »[Tarikh Dimashq]

Sufyan At-Thawry : « Les gens dorment et lorsqu’ils mourront ils prêteront attention. » [Hiluat Al Awliya]

Ibn Shubrumah : « Je suis étonné de voir les personnes qui prennent soin d’eux mêmes en mangeant des aliments par peur de mourir, mais ne se protègent pas contre les péchés par crainte du feu. » [Siyar un nubalaa]

« La plupart des gens sont comme endormis, c’est lorsque la mort vient à eux qu’ils se réveillent. » [Ali Ibn Talib]

« Il y a certes dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, des signes évidents pour les doués d’intelligence. » [Sourate 3, verset 190]

 

Laisser un commentaire