Le fluor, une arme chimique

As-salam ‘alaykûm wa rahmatûllah wa barakatûhû,

Le fluor… même si vous ne connaissez pas ce nom, sachez que, à moins que vous utilisiez un dentifrice naturel (comme le dentifrice au siwak de Source Shop), vous le trouvez dans tous les dentifrices de grandes surface : Colgate, Signal, Aquafresh, Teraxyl, etc etc. Vous consommez du fluor tous les jours, et vous en donnez à vos enfants. C’est important de se rendre compte de tout ça, du fait que ce que l’on consomme au quotidien nous tue petit à petit.

 

Le fluor, une arme chimique

Le FLUORURE DE SODIUM est connu depuis longtemps en tant que répressif majeur des fonctions intellectuelles. Ce poison est pourtant ajouté à la plupart des dentifrices et des réserves d’eau de robinet. D’ailleurs je défie quiconque de trouver dans une grande surface un seul dentifrice qui ne se vante pas de contenir du fluor. C’est devenu LA référence à laquelle sont ralliés 90 à 95% des français. A savoir en outre que c’est un ingrédient de base commun aux médicaments psychiatriques, hypnotiques et anesthésiques ainsi qu’aux gaz neurotoxiques. En particulier, c’est l’un des composants du Prozac et du gaz Sarin, qui fut employé au Japon dans la fameuse attaque du métro. Et c’est cela que les enfants avalent à petites doses chaque jour en se lavant les dents.

De nombreuses preuves scientifiques indépendantes ont montré que le fluor provoque à la longue des troubles mentaux variés rendant les gens dociles et serviles, quelquefois carrément stupides, en plus de diminuer la longévité et d’endommager la structure osseuse. Dans toutes les villes des USA, l’augmentation de la teneur de l’eau potable en fluor a correspondu à une augmentation de la mortalité par cancer du foie, cancer des os, et tumeurs des cellules squameuses de la bouche.
Autres méfaits : convulsions, os douloureux, éruptions cutanées, problèmes gastro-intestinaux, nausées et vomissements.

La première utilisation du fluor dans l’eau potable date des camps de concentration NAZIS, grâce à la I.G. Farben, société pharmaceutique géante notoire. C’est elle qui dirigeait des camps comme Auschwitz. Elle existe encore, et fait partie intégrante de la compagnie allemande BAYER. Quelqu’un penserait-t-il que les nazis firent cela parce qu’ils se sentaient concernés par la santé des dents de leurs prisonniers ? En fait, cette fluorisation massive des réserves d’eau du camp servait à stériliser les prisonniers et à les abrutir pour s’assurer de leur docilité.

Le chimiste Charles Perkins dit que des doses répétées de fluor, en quantité infinitésimale, réduisent les possibilités d’un individu à résister à la domination, en empoisonnant lentement, par narcotisme, une partie précise de son cerveau, le soumettant ainsi à la volonté de ceux qui veulent le gouverner. Il ajoute que le fluor est une « lobotomie légère et commode » et que la véritable raison qui se cache derrière la fluorisation de l’eau n’a rien à voir avec la santé dentaire, encore moins celle des enfants. [extrait d’article de Michel Dogna]

 

La santé en Islam

L’entretien du corps et de sa santé est une obligation pour tout musulman. Allah nous a créé parfaitement, avec la santé, avec un corps qui fonctionne correctement… bien évidemment, il y a des personnes qui naissent avec un handicap mais il faut se rappeler que c’est en vrai un bienfait et une sagesse de sa part, nous verrons cela dans un prochain article si Allah nous le permet. C’est un devoir pour nous, d’entretenir son hygiène, de s’alimenter correctement, d’effectuer des activités physiques etc. En Islam, il est important de prendre soin de soi et de sa santé :

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit à un homme alors qu’il l’exhortait : « Profite (*) de cinq choses avant cinq choses : de ta jeunesse avant ta vieillesse, de ta santé avant ta maladie, de ta richesse avant ta pauvreté, de ton temps libre avant ton occupation et de ta vie avant ta mort ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3355)

(*) Le sens est de profiter des cinq choses mentionnées dans le hadith pour se rapprocher d’Allah et faire le maximum d’actes d’obéissance avant que le serviteur ne soit privé de ces choses et ainsi ne soit plus capable de faire les bonnes actions qu’il pouvait faire auparavant.

Laisser un commentaire