La signification que Muhammad est le Messager d’Allah

As-salam ‘alaykûm wa rahmatûllah wa barakatûhû,

On continue notre catégorie sur les bases de l’Islam avec un nouveau rappel concernant la signification de l’attestation de foi en Islam : “Il n’y a d’autre divinité qu’Allah et que Muhammad est le Messager d’Allah.” Nous avons divisé ce rappel en deux parties. Tout d’abord nous avons vu ensemble l’attestation qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah; ensuite, dans la deuxième partie, nous allons maintenant étudier l’attestation que Muhammad est le Messager d’Allah. Nous vous invitons à lire les autres rappels sur les bases de l’Islam, notamment celui sur le bon comportement. Pour comprendre ce qu’est l’attestation de foi, nous vous invitons à lire la première partie où nous avons déjà vu ensemble ce qu’est l’attestation de foi en Islam.

215121__full-hd-wallpapers-landscape-sea-nature-water-ocean-waves-beaches-sand-stone-stones_p

Introduction

Dans la tombe, le mort est éprouvé et on lui pose trois questions. L’une de ces questions est : Qui est ton Prophète ? Ne répond à cette question que celui à qui Allah permettra dans la vie présente de remplir ses conditions et qui est raffermi et inspiré par Allah dans sa tombe; alors cette réponse l’aidera dans sa vie future le jour où aucun bien et aucune progéniture ne seront utiles. Ces conditions sont :

 

L’obéissance à l’ordre du Prophète Muhammad

En effet, Allah nous a ordonnés d’obéir au Prophète : « Quiconque obéit au Messager obéit à Allah » (An-Nissa, 80), « Dis [Muhammad] : « Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors. » »(Al Imran, 31); l’entrée au Paradis est fonction du degré d’obéissance aux ordres du Prophète; il a en effet dit : « Tous les gens de ma communauté entreront au Paradis, sauf ceux qui auront refusé. Les compagnons demandèrent : – Et qui dont refuserait, Ô Envoyé d’Allah ? -Celui qui m’obéira, reprit-il, ira au Paradis, et celui qui me désobéira, c’est qu’il aura refusé d’y aller. » (rapporté par Al Bukhari) Et celui qui aime le Prophète doit nécessairement lui obéir, parce que l’obéissance est la conséquence de l’amour. Celui qui prétend aimer le Prophète sans le prendre pour modèle et sans lui obéir est un menteur. Tout comme le reste des Prophètes & Messagers (Moise, Jésus, Ibrahim, Aaron, Joseph, etc), Muhammad est un homme et ne doit pas être élevé à un rang supérieur que celui-ci. En revanche, les Prophètes sont les meilleurs des hommes car ils ont été envoyé par Allah, et Muhammad est le dernier des Prophètes.

Croire aux informations qu’il a rapportées

Celui qui traite de mensonge une information authentiquement rapportée du Prophète à cause d’un désir ou d’une passion, revient à traiter Allah et son Messager de menteur, parce que le Messager d’Allah a été préservé de l’erreur (concernant la révélation) et le mensonge : « Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion. » (An-Najm, 3)

Ibn Kathir a dit : « Quiconque présume aimer Allah sans suivre le chemin tracé par Muhammad est un menteur. »

 

Le fait d’éviter ce qu’il a interdit et ce contre quoi il a mis en garde

En commençant par éviter le péché le plus grave, c’est à dire le polythéisme, ensuite éviter  les péchés capitaux et les péchés majeurs, puis éviter les péchés mineurs et les choses détestables. La foi du musulman augmente en fonction de son amour pour son Prophète, et lorsque sa foi augmente, Allah lui fait aimer les bonnes œuvres et détester la mécréance, la perversité et la désobéissance.

 

N’adorer Allah qu’avec ce qu’Il a légiféré à travers Son Prophète

La règle générale en ce qui lui concerne l’adoration est l’interdiction (c’est à dire tout est interdit sauf ce qui est autorisé par un texte révélé). Il n’est donc permis d’adorer Allah qu’avec ce qui a été transmis par le Messager. Ce dernier a dit : « Quiconque fera une action qui n’est pas conforme à nos prescriptions, fera œuvre vaine. (rapporté par Muslim)

 

Information utile

Aimer le Prophète est une obligation. Par ailleurs, un amour simple ne suffit pas, mais il est obligatoire de l’aimer plus que toute autre personne et même plus que sa propre personne. En effet, celui qui aime une chose, l’affectionne vraiment et souhaite être en conformité avec elle. La personne sincère dans son amour pour le Prophète est celle chez qui ont peut remarquer les preuves de cet amour. La première de ces preuves est le fait de le suivre en appliquant la Sunna (tradition), en se conformant à ses paroles et ses actes, en évitant  ce qu’il a interdit et en observant son comportement à tout instant de sa vie, dans ce qu’il aime ou ce qu’il déteste, dans l’aisance comme dans la difficulté. Sans aucun doute, l’obéissance et le suivi sont le fruit de l’amour sinon l’amour ne serait pas sincère.

Quelques preuves de l’amour éprouvé pour le Prophète

Se rappeler de lui énormément, prier sur lui abondamment, car celui qui aime une chose, s’en rappelle souvent. Désirer ardemment le rencontrer, car toute personne aimante aspire à rencontrer la personne aimée. Le révérer et lui vouer un profond respect lorsque son nom est cité. Ishaq disait : « Après la mort du Prophète, ses Compagnons ne pouvaient se le remémorer sans faire preuve de grande humilité et sans ressentir des frissons accompagnés de pleurs. » Aimer ceux que le Prophète a aimés, parmi lesquels sa famille, ses épouses et ses Compagnons.

Parmi les preuves de l’amour éprouvé pour le Prophète, le fait de se conformer ) à son noble comportement : parce qu’il était celui dont le comportement était le plus noble. A tel point que Aicha (son épouse) disait à son sujet : « Le comportement du Messager d’Allah était le Coran. » Cela signifie que le Prophète s’obligeait uniquement à faire ce que le Coran ordonnait. Il était le plus valeureux des hommes et sa bravoure atteignait son paroxysme en plein coeur de la guerre. Il était le plus noble et le plus généreux des hommes; sa générosité atteignait toute sa splendeur pendant le mois de Ramadan. Il était pour les autres la personne la plus sincère et la personne la plus douce. Jamais il ne se vengea par vengeance personnelle, mais il  était exigeant lorsqu’il s’agissait d’un ordre d’Allah. Il était la personne la plus modeste et était plus pudique que la vierge au sein de son appartement. Il était la meilleure personne pour sa famille et faisait preuve de la plus grande compassion à laquelle il invita sans cesse.

 

Rappel écrit par Source de Lumière avec l’aide d’Allah puis du livre Commentaire du dernier dixième du coran.

Laisser un commentaire