La polygamie en Islam

As-salam ‘alaykûm wa rahmatûllah wa barakatûhû,

De nos jours, la polygamie est un sujet tabou, et pourtant elle fait partie de notre belle religion. Beaucoup la déteste, au point de la rendre interdite. Nous allons donc, avec l’aide d’Allah, éclaircir quelques points sur la polygamie en Islam. Nous verrons également les conditions de la polygamie in shâ Allah. Vous trouverez également d’autres de nos rappels sur le couple en Islam.

 

811023__pattern-flower-pozadia-tapety-vector-walpaper-zyv0fnu-art-paiting-color-delight-wallpaper_p

 

Qu’est ce que la polygamie ?

La polygamie est le fait qu’une personne ai, dans une même période, plusieurs conjoints. En Islam, l’homme est autorisé à avoir plusieurs épouses. Il y a en revanche beaucoup de conditions et de règles à respecter pour que celui-ci puisse avoir plusieurs épouses.

 

La polygamie en Islam

En Islam, la polygamie apparaît dans de nombreux textes religieux que ce soit les hadiths ou les versets du Qur’an. Elle est autorisé à l’homme qu’en cas de nécessité. En effet, s’il se suffit d’une seule épouse alors il lui ai conseillé de ne pas en prendre une deuxième comme vous pourrez le lire dans le lien en bas de page. La polygamie est un droit donné par Allah que les hommes musulmans ont. Il est donc illogique et infondé pour les musulmans de détester ou d’avoir de l’aversion pour cela. En effet, comment détester une chose qu’Allah a autorisé ?

« Non Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence]. » (Sourate 4 ; verset 65).

Il est compréhensible qu’une sœur puisse préférer être seule dans son couple, et ceci est tout à fait normal. Mais elle ne doit en aucun cas détester un droit qu’Allah a accordé aux hommes, au point parfois qu’elle ai tellement d’aversion au sujet de la polygamie qu’elle décide de la rendre illicite. Très souvent, les hommes sont soit négligents envers la polygamie soit dans l’exagération. Et il est conseillé à l’homme qui est satisfait d’une épouse de ne pas en prendre une deuxième.  Le problème est donc que certaines personnes abusent dans le rejet de la polygamie, et d’autres abusent dans la permission. Ces personnes-là ne tiennent donc pas compte du statut de la polygamie en Islam. Voici quelques textes religieux montrant l’existence de la polygamie en Islam.

 

« Si vous craignez de ne pas être justes envers les orphelins, il vous est permis d’épouser deux, trois ou quatre femmes parmi celles qui vous plaisent. Mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors n’en épousez qu’une seule, ou des esclaves que vous possédez. Ceci afin que vous ne soyez pas injustes. » (Sourate An-Nisâ’, v.3)

« Vous ne pourrez jamais être (totalement) équitables entre vos femmes, même si vous vous y appliqués. Ne penchez pas (totalement) vers l’une d’elles, au point de laisser l’autre en suspens. Mais si vous améliorez (vos relations avec vos épouses) et que vous craignez (Allah), Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Sourate An-Nisâ’, v.129)

Al-Hâfidh ibn Kathîr (rahimahoullah) a dit :« C’est-à-dire que vous ne pourrez pas être équitables en toute chose avec vos épouses. Même si vous donnez une nuit à chacune, il y aura nécessairement une différence dans l’amour et le désir que vous leur éprouvez pour elle. ». Il dit aussi à propos de Sa Parole : »Ne penchez pas (totalement) vers l’une d’elles », si vous penchez vers l’une d’elles, ne penchez pas totalement « au point de laisser l’autre en suspens », on rapporte que certains savants ont expliqué ce verset par le fait qu’elle n’est ni épouse ni divorcée ». Il dit également à propos de Sa Parole : »Mais si vous améliorez (vos relations avec vos épouses) et que vous craignez (Allah), Allah est Pardonneur et Miséricordieux » C’est-à-dire, si vous faites tout votre possible pour améliorer vos relations, votre partage en toute équité, et que vous craignez Allah en toute situation, Allah vous pardonne le penchant que vous pouvez avoir vers l’une plutôt qu’une autre. »(Tafsîr Al-Qur’an Al-‘Adhîm (1/563))

73827__green-heart-tree_p

Les conditions de la polygamie

Oui, la polygamie est autorisée, mais il y a plusieurs règles que l’homme doit obligatoirement respecter.

  • Le nombre de femmes : l’homme a le droit d’avoir 4 épouses au maximum pas plus. Seul le prophète a été autorisé à en avoir plus, et il y avait un grand bien en cela. « Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela, afin de ne pas faire d’injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille). » (sourate an-nissa verset 3)
  • Chaque épouse a son lieu d’habitation : Ibn Qudâmah (rahimahoullah) a dit : « L’homme ne peut réunir deux femmes dans une même maison, grande ou petite, sans leur accord. Car cela amène entre elles inimitié et jalousie. Les loger en un même lieu amène l’opposition et la dispute, chacune d’entre elles entendant ou voyant les rapports intimes que l’époux entretient avec l’autre. Mais si elles sont d’accord, cela est permis, car ce droit leur revient et elles peuvent le délaisser. Il en est de même si elles acceptent qu’il dorme entre elles sous un même drap. Mais il n’est pas permis d’avoir un rapport sexuel avec l’une en un lieu ou l’autre peut les voir, même si elles l’acceptent, car c’est un abaissement, une stupidité et un manque d’honneur. » ( Al-Mughnî (7/26)
  • L’équité entre les épouses : la plus grande condition de la polygamie en Islam est le fait que l’homme doit être équitable entre ses épouses. Et s’il craint de ne pas être équitable, alors il se contente d’une seule épouse. « Mais si vous craignez de n’être pas juste avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela, afin de ne pas commettre injustice. » S4 V3  L’homme musulman doit être équitable dans la nourriture, les vêtements, le logement et tout autre chose matériel. En revanche, l’équité entre les rapports et les sentiments ne rentre pas en compte même s’il est préférable d’être équitable dans les rapports intimes. Ibn Al-Qayyim (rahimahoullah) a dit : « L’équité entre les épouses dans l’amour n’est pas obligatoire, car cela n’est pas maîtrisable, et À’ishah était l’épouse préférée du Prophète. On peut en déduire que l’équité dans les rapports intimes n’est pas non plus obligatoire car cela dépend de l’amour et du désir et cela est entre les mains de Celui qui détient les cœurs. On peut préciser cette question en disant que si le mari délaisse les rapports intimes par absence de désir [suscité par l’épouse], il est excusé. Mais si le désir est présent et qu’il délaisse tout de même les rapports intimes en raison d’un désir plus fort pour une autre épouse, [il n’est pas excusé] car cela peut être maîtrisé. S’il remplit son devoir conjugal envers elle, elle ne pourra en demander davantage et il ne lui est pas obligatoire d’être équitable envers toutes ses épouses sur ce point. Mais s’il délaisse même ce qui lui est obligatoire, elle est en droit de se plaindre. »
  • La Sunna du partage du temps après l’acte du mariage : la femme vierge dispose le droit d’être seule avec son époux 7 jours consécutifs, et la femme qui a déjà été marié a le droit à 3 jours seule avec son époux. Umm Salama rapporte : « Quand l’envoyé d’Allah  -Prières et bénédiction d’Allah sur lui-  l’épousa, et qu’il voulut partir elle l’a retenu  par son habit c’est alors qu’il lui dit : « Si tu veux je demeure avec toi autant que tu veux, mais saches que j’en tiendrai compte, car une fille vierge a droit à sept jours et celle qui était déjà mariée à trois jours » rapporté par Muslim. Anas (radiallahou anhou) rapporte :« La Sunna, lorsqu’un homme épouse une jeune fille est qu’i1 reste chez elle sept jours consécutifs puis partage ses nuits entre ses épouses. S’il épouse une femme qui a déjà été mariée, il reste chez elle trois jours consécutifs, puis partage ses nuits entre ses épouses. »(Al Bukhari)
  • La Suna après la nuit de noce : Anas (radiallahou anhou) rapporte : « Lorsque le Prophète eut consommé le mariage avec Zaynab bint Jahsh, il invita les gens à un repas composé de pain et de viande. Puis il rendit visite aux mères des croyants comme il le faisait à chaque lendemain de noce, il les saluait et invoquait Allah pour elles, et elles le saluaient et invoquaient Allah pour lui. »
  • Rester avec sa femme : l’homme doit accorder le jour de son épouse et rester avec elle, même si elle est malade, en état de menstrues ou autres.
  • Ne pas quitter la maison de son épouse la nuit : l’homme ne peut pas quitter le domicile de l’épouse pendant la nuit sauf exception. Ibn Qudâmah (rahimahoullah) a dit :« Il n’est pas permis à l’époux d’entrer de nuit chez une autre épouse que celle chez qui il réside, sauf en cas de nécessité. Par exemple, si l’une de ses épouses est mourante et qu’il veut veiller auprès d’elle ou pour toute autre raison nécessaire, c’est alors permis. Si elle décède, il n’a pas à compenser cela, par contre si elle guérit, il doit compenser ce temps manqué chez la première. (Al-Mughni (8/146)
  • Tirer au sort pour les voyages : À’ishah (radiallahou anha) rapporte : « Lorsque le Messager d’Allah voulait voyager, il tirait au sort entre ses épouses, et celle qui l’emportait partait avec lui. Il donnait à chacune de ses épouses son jour et sa nuit, à part pour Sawdah bint Zum3ah qui donna son jour à À’ishah, cherchant par cela l’agrément du Prophète [car À’ishah était sa préférée]. » (Al Bukhari)

 

Et nous rappelons qu’il y a un bien dans toute chose et qu’il se peut que quelque chose pour lequel on ai de l’aversion soit un grand bien pour nous. Et quant à ceux qui nous disent que les musulmans sont pervers en ayant plusieurs épouses, des non-musulmans ont également reconnu les bienfaits de la polygamie : Gustave Le Bon dit : « Le système polygamique est un bon système qui élève le niveau éthique des communautés qui l’appliquent, consolide les liens familiaux, et offre à la femme le respect et le bonheur qu’elle ne trouve pas en Europe ».

Si  vous avez des ajouts ou des modifications à apporter, vous pouvez faire nassiha avec douceur par commentaire in shâ Allah.

 

Article écrit par Source de lumière, avec l’aide d’Allah, puis à l’aide de nombreux hadith, versets du Qur’an et paroles de savants. (Sheikh Al-Albanî, Umm Salamah, Sheikh Ibn Baz et d’autres encore)

Pour compléter, nous vous conseillons de lire cette fatwa de Sheikh Al-Albanî

 

Laisser un commentaire