6 invocations pour la positive attitude

As-salam ‘alaykûm wa rahmatûllah wa barakatûhû,

On a très souvent tendance à ne pas apprécier toutes les belles choses qui nous entoure. On cultive des pensées négatives ce qui créé une agitation intérieure, un mal-être, qui finit par devenir quotidien et automatique. L’invocation est la meilleure des armes contre le mal-être, car elle permet de se rapprocher d’Allah et de demander sa protection.

Al-Bayhaqî rapporte sur l’autorité de Zayd b. Aslam -radhi Allahu ‘anhu- que Mûsâ -’alayhi as-salam- a dit : “Seigneur, tu m’as comblé de bienfaits, montre-moi comment Te témoigner fréquemment de la gratitude.” Allah lui répondit : “En invoquant fréquemment mon Nom, tu Me témoignes fréquemment de la gratitude alors qu’en M’oubliant, tu Me témoignes de l’ingratitude.” Tradition rapporté par ibn Abî Hâtim – Tiré du livre Les Mérites de l’Évocation d’Allah, d’Ibn al Qayyim

 

Quelques invocations pour garder un esprit positif

  1. contre le sentiment d’affliction : « Il n’y a de divinité qu’Allah le Très Grand et Plein de mansuétude. Il n’y a de divinité qu’Allah, le Seigneur du Trône immense. Il n’y a de divinité qu’Allah, le Seigneur des cieux et de la terre et Seigneur du Trône, le Généreux. » « Ô Seigneur! C’est Ta miséricorde que j’espère, ne me laisse donc pas à mon propre sort ne serait-ce que le temps d’un clin d’œil et améliore ma situation. Il n’y a d’autre divinité sauf Toi. »
  2. gérer la colère : « Je me mets sous la protection d’Allah contre Satan le lapidé. »
  3. apaiser les angoisses : « Nul ne mérite d’être adoré excepté Allah, l’Incommensurable, l’Indulgent.Nul ne mérite d’être adoré excepté Allah, le Maître du Trône sublime.Nul ne mérite d’être adoré excepté Allah, le Seigneur des cieux, de la terre et du noble Trône. »
  4. apaiser la tristesse : « Ô Seigneur !Je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur, fils de Ta servante, mon (haut du front) toupet est dans Ta main.Ton jugement s’accomplit sur moi, Ton décret sur moi est juste.Par les noms qui T’appartiennent avec lesquels Tu T’es nommé, ou que Tu as révélé dans Ton Livre ou que Tu as enseigné à l’une de Tes créatures, ou bien que Tu as gardé secret dans Ta science de l’inconnu, je Te demande de rendre le Coran le printemps de mon cœur, la lumière de ma poitrine, la dissipation de ma tristesse et la fin de mes soucis. »
  5. quand on est touché par un malheur : «Il n’est pas un serviteur atteint par une épreuve et qui dise : C’est à Allah que nous appartenons et c’est à Lui que nous retournons, Ô Allah ! Récompense moi dans mon malheur et remplace le moi par meilleur que lui. Sans qu’Allah ne le récompense dans son malheur et ne lui attribue meilleur que lui»   «Ô Allah ! Récompense-moi dans mon malheur et remplace le moi par meilleur !»
  6. lorsque l’on vit une situation difficile :  » Ô Allah, rien n’est facile, sauf ce que Tu as rendu facile, et Tu es Celui qui, selon Ton vouloir, rend facile le chagrin. »

 

Laisser un commentaire